Le gynécée

11 septembre 2015

Un petit rien de mon salon (1)

Quand je suis arrivée dans cettemaison, mon salon ressemblait à cela :

20130916_180609

 

20130929_183257

Une année plus tard il était comme ceci :

20140420_131246

20140420_131307

 

Et le voici aujourd'hui

SAM_1145

SAM_1146

SAM_1148

SAM_1149

 

 

 

 

Posté par les-elles à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


04 septembre 2015

Der des Der

Dernière rentrée scolaire pour Léa, et par ricochet pour moi.

Ainsi Léa vient d'effectuer sa dernière rentrée scolaire, les épreuves de la première partie du bac se sont bien passées, elle attaque cette année de terminale L avec entrain. Une chance pour elle, ils ne sont que 22 dans sa classe et la majorité des professeurs lui convienne.

Ce début d'année scolaire démarre aussi avec des projets de voyages, durant les vacances de la Toussaint, grâce au programme Génération Réussite qu'elle suit en partenariat avec l'Unversité Technologique de Compiegne, elle va découvrir la Pologne. 

Et comme cette année est aussi celle de ses 18 ans, je lui offre un week end à Londres qu'elle passera avec sa cousine Marie, notre jeune aventurière qui revient d'un voyage d'une année en Australie. Au départ, j'avais prévu de l'accompagner mais je me suis dis que ce serait bien plus sympa pour Léa d'y aller avec sa cousine.

Année de transition pour moi aussi je me prépare à vivre une nouvelle vie, celle d'une femme célibataire.Car si j'y réfléchis, je ne connais pas cette vie, je suis passée directement du statut d'étudiante à celui de maman célibataire. Je n'apréhende pas particulièrement cette étape, j'ai assez de centres d'interets pour pouvoir trouver des occupations autres que de m'occuper des mes enfants en dehors du travail. Je pense que je reprendrai des cours de théâtre et peut être trouverai-je enfin du temps pour faire du sport.

En ce moment, le ''drame de ma vie'' est de trouver du temps pour moi......car entre les divers trajets que je dois effectuer pour les activités de Léa ( j'ai décidé de vivre en dehors de la ville alors j'assume) et puis surtout mon papa qui a un besoin vital de ma présence. Il ne sort plus, ou alors accompagné, je passe donc chez lui tous les midis pour déjeuner en sa compagnie et lui apporter son pain et ses petits cigares. Et comme la dame qui assurait le ménage de sa maison est malade, j'ai aussi pris la relève pour ce point en plus des courses, du suivi médical et toutes ces petites choses qui lui permettent de rester chez lui .....Mon travail est toutjours aussi prenant et passionnant. Mais si j'avais un rêve à réaliser, ce serait une semaine pour moi seule loin de tout et de tout ce petit monde qui compte sur moi. J'ai vraiment envie (besoin ?) de me vider l'esprit, de ne pas avoir à organiser ma vie suivant les besoins de ceux que j'aime, et donc de me donner la possibilité de penser à moi, de m'occuper vraiment de moi.

Bref, cette année, j'ai encore l'impression de prendre le départ pour un marathon dont je ne vois pas la fin :-), mais avec le sourire et le bonheur d'être entourée des miens...... et de mes chats !

maman_d_bord_e

Posté par les-elles à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 août 2015

et j'ai repris la broderie

Depuis que j'ai fêté mes quarante ans, ma myopie ne s'est pas encore stabilisée et je découvre le joies de la presbytie.

Résultat, je n'arrivais plus à broder sur mes toiles de lin. J'avais ma fierté, je ne voulais pas retourner vers des toiles plus grossières, mais je n'arrivais plus à aligner mes petites croix.

Et puis je me suis posé la bonne question, ce qui était le plus important pour moi : faire de jolis ouvrages avec un minimum de finesse ou prendre du plaisir à broder.

La réponse est tellement évidente, je brode pour le plaisir, alors j'ai refais mon stock d'étamine et durant les vacances d'été j'ai brodé un ouvrage d'automne.

SAM_1154

SAM_1155

SAM_1157

SAM_1158

Posté par les-elles à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 août 2015

Un petit rien de ma chambre (2)

Une vraie chambre de fille ...

SAM_1142

SAM_1143

SAM_1144

Posté par les-elles à 12:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]

20 août 2015

Un été presque parfait .....

Ceux qui me suivent sur le blog savent que dans la famille chat il y a eu des départs et des arrivées.

Ainsi au printemps Mimi est partie, sa présence me manquait énormément car elle était beaucoup plus présente auprés de moi que Léo et Sakura qui vivent leur vie dans le grand jardin.

Une stagiaire et amie m'a mise en relation avec sa voisine dont la Minette persan avait eu deux chatons. Il faut savoir que les persans sont des chats d'intérieur  trés calins. Tout ce qu'il me faut. Enfin, les deux bébés sont moitiés persans. Comme la maîtresse d'Athéna partait en vacances, toute la petite famille est venue vivre à la maison durant deux mois. Athéna est repartie vivre chez sa maîtresse. Quand à moi, j'adopte Hermionne, la petite femelle, et Ron, le mâle rejoindra sa nouvelle famille début septembre. Voici une adoption gérée tout en douceur, sans traumatisme pour les chatons qui ont découvert leur nouveau foyer avec leur maman. Ils sont adorable, calins et joueurs à souhait. Hermionne ne me quitte pas, je l'aime déjà énormément et me séparer de Ron est trés dur mais il faut savoir rester raisonnable.

IMG_20150731_110447

 

IMG_20150731_132524

 

 Le mois d'aout a été riche en evennements, j'ai été invitée chez ma grande pour son anniversaire. Et oui, elle et son fiancé se sont installés dans un appartement plus grand que le premier (ce n'était pas compliqué...). Cela fait drôle d'avoir sa fille pour hôtesse, mais se fut un délicieux séjour. J'ai pu voir comme ils étaient bien installés et à l'aise dans leur nouvelle vie. Parler de leur projet professionnel, faire la connaissance de leurs animaux (les deux rats et les deux chats) et visiter la région. Langres fut une agréable découverte !

IMG_20150811_113842

Et puis ce fut aussi le mariage de mon neveu . Pour le coup, j'ai vraiment pris quelques années en pleine figure, les fiançailles de ma fille plus le mariage d'un enfant que j'ai vu naître. C'est la premiere fois que j'assistais à un mariage si beau en émotions, avec toutes les familles et amis qui se sont mélangés, un mariage aussi entre deux cultures . Non vraiment, j'ai failli versé ma petite larme.Je ne vous met pas de photos des mariés mais je puis vous dire que ma nouvelle nièce est une femme magnifique. Avec Léa, nous nous disions qu'a chaque fois que nous la voyions nous étions subjuguées par sa beauté.

Et pou finir, j'ai bien avancé dans l'avancement de ma maison, ma chambre est totalement meublée, apres deux ans à avoir dormi sur des palettes j'ai enfin un sommier ! Et j'ai tout doucement remplacé les meubles du salon laissés par l'ancienne propriétaire pas des meubles chinés pour certains et achetés lors des soldes pour d'autres. La cuisine aussi est terminée. Promis, je fais trés vite des photos.

Et comme la période de rentrée scolaire est celle des bonnes résolutions, je vais venir ici au moins une fois par mois.

Posté par les-elles à 15:59 - Commentaires [7] - Permalien [#]


04 juin 2015

un petit rien de ma chambre (1)

Ma maison date des années 30 et ma chambre se trouve sous les combles.

J''avais envie de me faire plaisir et d'avoir une chambre romantique.

Voici un petit coin de mon cocon :

SAM_1056

Posté par les-elles à 08:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 juin 2015

juin 2015

Je crois que le mois de juin est la période de l'année que je préfère, les jours ralongent, la nature s'éveille .....

Bref, je suis en ce moment d'humeur sereine, je prends plaisir, chaque jour à me promener dans mon jardin et regarder mes plantes pousser. Autour de la maison, j'ai opté pour des bordures de pivoines, hortensias et lavandes.

22181_396308883911183_7548037504443522537_n

10523499_393650677510337_628313951423826469_n

Mes filles vont bien, j'ai eu le bohneur de passer une semaine avec Charlotte, qui a des projets plein la tête et qui les mets en oeuvre, Léa qui voit se profiler les épreuves du bac mais qui travaille avec acharnement pour les réussir. Je ne suis pas inquiete pour l'une comme pour l'autre, elles se donnent les moyens de réussir.

SAM_1063

Palais Impérial de Compiegne, Léa lors de la nuit des musées

SAM_1074

Mémorial de la déportation de Compiegne, Léa et A

SAM_1044

Palais imérial de Compiegne, Charlotte

SAM_1048

Palais impérial de Compiegne, autoportrait

SAM_1053

Un salon de thé que je ne vous recommanderai pas, ma belle Charlotte

Le seul point noir de ces dernier temps aura été la perte de Mimi, nous étions préparées mais ce fut une triple épreuve. D'abord l'enmener chez le vétérinaire pour lui dire adieu, rentrer à la maison pour creuser sa tombe et ensuite l'y déposer.....

 

 

Le mois de juin est aussi la période des invitations pour des barbecues, occasions de passer des moments privilégiés avec mes amis.

Et puis le mois de juin, c'est surtout celui de l'anniversaire de mon papa !

SAM_0825

Posté par les-elles à 10:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]

15 avril 2015

le regarder vieillir ....

59826_citation_vieillir_ensemble

Avoir un papa vieillissant, c'est toujours bouleversant.

Mon père tient une place importante dans mon quotidien, et ce n'est pas un vain mot que de dire que c'est l'homme de ma vie.

Pourtant, quand j'étais petite, cet homme taiseux et à la colère facile me faisait peur. De plus, ma mère, championne des manipulatrices, faisait tout pour que  nous le craignions. 

Des qu'elle fut partie, cette mère qui n'en était pas une, j'ai réalisé combien l'âme de mon père était belle et combien il nous aimait, d'un amour de louve. Une fois libérés de cette femme et mère destructive, nous avons pu tous retrouver notre place, voire plus.

Je me suis sentie aimée et protégée par ce père qui me donna tant d'amour maternel. Il fit de son mieux pour réparer ce qui avait été brisé par elle.

Au fil des années, nous sommes devenus de plus en plus complices. Il a toujours été là pour les moments importants de ma vie. Comme par exemple le jour de la naissance de Charlotte, c'est dans ses bras, parce que lui était là, que la sage femme lui a confié ma fille alors qu'elle sortait tout juste de mon ventre et que j'avais besoin de soins.

Un signe du destin ?

Je crois que oui, car c'est naturellement qu'il est devenu le pépé-papa de Charlotte.

Par la suite, il sera toujours là, c'est ma bouée dans cette tempète qu'est ma vie.

Mais aujourd'hui j'ai perdu mon repère, cet homme si fort, avec qui je pouvais tout partager, mes joies, mes peines, mes doutes....

Le temps passe et oeuvre, c'est maintenant un vieux monsieur vulnérable. C'est à mon tour de prendre soin de lui, d'essayer que la vie lui soit douce.

L'autre midi, alors que je sortais d'un rdv pro qui avait lieu dans son quartier, je suis passée le chercher pour aller boire une biere dans son café préféré. Il a pu profiter du soleil et de ce lieu, lui qui sort de moins en moins car ses jambes le trahissent.

J'ai voulu immortaliser ce moment par une photo, en la prenant  j'ai réalisé combien je l'aime et comme il est compliqué d'accepter de le voir vieillir, régresser ....

 

Posté par les-elles à 15:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 février 2015

Le célibat et moi

9a602e7f0d9d3be2eb17a2214962f892

Je lis de-ci, de-là des blogs de personnes vivant une période de célibat et qui semblent mal vivre cet état.

Je me suis penchée sur mon propre cas étant une spécialiste de ce statut.

A 20 ans, j'ai quitté la vie étudiante pour entrer dans la vie de maman célibataire, j'ai vécu seule ma grossesse et les deux premières années de ma fille . Ce furent de belles années pour moi, consacrées à mon bébé et au début de ma vie professionnelle. Le célibat ne me pesait pas du tout, je ne me posais pas de questions. A cette époque, j'étais une jeune fille devenue maman, la femme n'existait pas encore. Je comblais mon besoin d'amour et de chaleur humaine par ma relation exclusive avec mon enfant.

A 24 ans, je rencontrais celui qui allait devenir mon mari, et c'est le plus naturellement du monde qu'il trouva sa place avec Charlotte et moi. Nous avions une relation complice, harmonieuse. J'éprouvais de l'amour pour lui, mais notre relation était plus basée sur une complicité intellectuelle et l'envie de construire une famille, d'ailleurs ma douce Léa vint concrétiser ce projet. C'est juste après qu'il comprit que ses sentiments envers moi n'étaient pas amoureux. Il me quitta pour épouser une femme qu'il aimait vraiment .

J'avais alors 27 ans, ce départ que je vécu comme un abandon réveilla toutes mes blessures et me fis sombrer dans une profonde dépression qui durera de longues années pendant lesquelles je me jetais à coeur perdu dans des relations vouées à l'échec tellement mon besoin d'amour était fort, et j'attendais de mes ''amoureux'' qu'ils le comblent. Un point positif, ces différents partenaires m'ont fait découvrir la femme que j'étais et le plaisir de la communion des corps et des sens.

Néanmoins, je gardais mon statut de célibataire, plus par incapacité à mixer ma vie de maman et ma vie de femme que par envie.

A 39 ans, après une rupture de plus que je vécu encore comme un abandon, qui me rendis infiniment triste, je compris enfin que ce besoin d'amour, de sécurité affective ne devait pas venir des autres, que ce soit de mes enfants ou de mes amoureux.

 L'année de mes 40 ans fut celle de la révélation, enfin je me suis sentie en harmonie avec mon moi intérieur.

Alors certes, j'ai vécu une expérience de vie de couple, désastreuse, mais c'est librement que je m'y suis engagée et tout aussi librement que j'ai décidé d'y mettre fin.

Depuis, je suis célibataire et je le vis très bien ! Parce que tout simplement je suis bien dans ma peau, que je n'ai pas besoin du regard extérieur pour exister, être moi.

 Pour conclure, je dirai que le bonheur intérieur ne vient pas du statut, célibataire ou en couple, mais de la paix dans notre esprit et dans notre corps,

J'aime cette période de ma vie en solitaire. Parce que ma vie est bien remplie par mes enfants, ma famille, mes amis et mon travail .

 Aujourd'hui donc, je suis célibataire et je le vis bien, et je suis persuadée que, parce que justement je ne suis pas en demande, l'amour d'un autre viendra à moi un jour, Je ne vis plus dans cette attente, je vis tout simplement, rien que cela me rend heureuse, le reste serait du plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par les-elles à 12:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

08 janvier 2015

Histoires de folie

1095056

Aujourd'hui, Léa et moi fêtons notre anniversaire.

Nous devrions être heureuses mais nous sommes tristes davant la folie meurtriere.

Lorsque j'employais ce mot Folie, Léa me répondis que la folie c'est la vie car faire un enfant est une folie.

Bon anniversaire ma douce folie

Posté par les-elles à 12:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]